Open Site Navigation

version restaurée 4K

sous la direction de Laurent Achard

par Cosmodigital et L.E. Diapason

pour la Traverse

avec le soutien du Centre national de la cinématographie

production Diagonale

distribution La Traverse

prix et sélections

Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes 1978

visa 48190

Camille, un jeune homme de 22 ans, répond à une offre d'emploi provenant de Paris, afin de connaitre la capitale. Son employeur s'avère etre une femme d'une grande séduction, Hélène Courtray, qui est séparée de son mari depuis de nombreuses années et élève son fils Pierre. Le libéralisme fondamental d'Hélène l'amène à traiter Camille comme son égal. La principale fonction de celui-ci consiste à monter chaque jour les repas de Pierre qui, lui, vit en reclus au 6ème étage, exilé volontaire particulièrement hostile aux bavardages de sa mère. Au fil des jours une complicité affectueuse s'établie entre Camille et Hélène. Celle-ci interroge souvent le jeune homme sur sa vie passée, sa famille, son enfance, ses gouts. Peu à peu Camille se raconte. Et puis, un jour, Hélène s'absente pour trois semaines. La veille de son retour, Camille ordonne la maison, achète des fleurs et, avec une détermination farouche met le feu à l'appartement. Hélène, qui ne comprend rien à ce drame, refuse de porter plainte et va voir Camille qui est en prison. A l'issue de sa visite, Hélène est décidée : elle aidera Camille.

Camille, a 22 year old man, answers a job offer from Paris to get to know the capital. His employer turns out to be a very attractive woman, Hélène Courtray, who has been separated from her husband for many years and is raising her son Pierre. Hélène's fundamental liberalism leads her to treat Camille as her equal. Camille's main job is to bring up Pierre's meals every day, while Pierre lives as a recluse on the sixth floor, a voluntary exile particularly hostile to his mother's chatter. As the days go by, an affectionate complicity develops between Camille and Hélène. Hélène often questions the young man about his past life, his family, his childhood, his tastes. Little by little Camille tells her story. Then, one day, Hélène goes away for three weeks. The day before her return, Camille tidies up the house, buys flowers and, with fierce determination, sets fire to the flat. Hélène, who doesn't understand anything about this drama, refuses to file a complaint and goes to see Camille who is in prison. At the end of her visit, Hélène has made up her mind: she will help Camille.


scénario Jean-Claude Guiguet

dialogues Gérard Frot-Coutaz, Jean-Claude Guiguet

son Jean-François Chevalier

image Georges Strouvé

montage Paul Vecchiali, Franck Mathieu, Françoise Dousset

mixage Antoine Bonfanti


LES BELLES MANIÈRES

LES BELLES MANIÈRES

fiction | couleur | 1978 | 90 minutes | France

Simone Barbès ou la vertu

Marie-Claude Treilhou, fiction, 1980, 78 minutes

Les Belles Manières

JC Guiguet, fiction, 1978, 90 minutes

Beau temps mais orageux en fin de journée

Gérard Frot-Coutaz, fiction, 1986, 85 minutes

Mais aussi...